message de la Semaine Sainte

Solidaires dans la « tempête »

Paix à chacun et chacune de vous !

La Belgique comme le reste du monde, traverse actuellement une grande tempête avec les centaines de cas confirmés de personnes atteintes par le coronavirus (Covid-19). Je veux vous remercier pour vos efforts à mettre en place les mesures demandées par le gouvernement et les évêques de Belgique. Le respect d’une distanciation sociale, d’une désinfection des mains et d’un confinement préventif peuvent faire une différence pour limiter la contagion.

Malgré ces efforts, il y a bien des raisons d’être parfois inquiets en ce temps d’incertitude. Comme catholique, il y a un texte de la Bible qui me vient ç l’esprit. Je pense à celui où les disciples et Jésus s’embarquent sur la mer de Galilée : « Survint une violente tempête. Les vagues se jettent sur la barque, si bien que déjà elle se remplit » (Mc 4,27). Sur cette mer agitée et imprévisible, les disciples prennent peur. Sans doute n’ont-ils pas compris que Jésus est dans la même barque et que l traversée vers l’autre rivage se fait ensemble. Après avoir calmé la mer, Jésus leur demande : « Pourquoi êtes-vous si craintifs » (Mc4, 40) ?

Ces jours-ci, je pense beaucoup à ceux et celles d’entre nous qui vivent dans la peur d’être contaminés par la maladie du coronavirus, au personnel soignant inquiet de ne pas avoir la force de tenir le coup et aux équipes de chercheurs engagés dans une course contre la montre pour trouver un remède et un vaccin. Je veux leur dire que nous sommes « solidaires dans la tempête ». Je ne peux oublier les personnes plus âgées confinées dans leur logement ou résidence. Heureusement, certains font les emplettes des personnes confinées. D’autres établissent un filet de sécurité par leur bienveillance en appelant régulièrement une personne seule et en la soutenant à distance. Il y a ces personnes qui prient dans la foi afin que Dieu agisse dans nos cœurs pour nous aider à demeurer paisible et à trouver des pistes de solution.

Je vous propose un geste de solidarité : « un tissu blanc à ma fenêtre ». ce tissu signalera que nous sommes solidaires les uns, les unes avec les autres dans la tempête. Un geste pour affirmer que nous ne sommes pas seuls. Les catholique y verront un symbole de leur foi en la présence du Dieu d Jésus Christ qui se fait proche de toute personne. Ainsi, je vous propose en ce jeudi Saint, de prier pour ceux qui nous rassemble lors de nos assemblées : L’Eucharistie. Le vendredi comme le samedi, à poser un second tissu blanc au bord de votre fenêtre en signe de solidarité avec les défunts de ces derniers jours, les malades et leurs proches, le personnel soignant et les équipes de chercheurs. Je vous encourage à répéter le geste qui nous permettra de vivre autrement, la Veillée pascale chez soi. Par le mouvement « un tissu à ma fenêtre », nous découvrirons que, dans ces moments de confinement, nous demeurons « solidaires dans la tempête » ! Ce sera aussi notre manière d’exprimer notre désir de demeurer debout dans la confiance en des lendemains meilleurs.

Cordialement,

Abbé Joseph

 

 

Ce contenu a été publié dans Événements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.