Avent 2020 – 4eme dimanche

Bienvenue!

A découvrir ce 20 décembre, quatrième dimanche de l’Avent:

Messe en direct

Nous avons l’habitude de vivre chaque année un temps de l’Avent et de Noël avec les enfants. Malgré les circonstances, l’équipe qui prépare ce moment a décidé de relever le défi et organise des messes en vidéo-conférence, avec une assemblée participative à distance

Pour le quatrième dimanche de l’Avent, ce sera donc le dimanche 20/12 à 10:30.
Lien pour se connecter via Zoom: https://is.gd/MoIhN9

Témoignages de paroissiens

Témoignage d’une paroissienne

Témoignage de Marie et Lucie

Marie nous envoie  une vidéo et des photos du concours de crèche que sa soeur Lucie a organisé dans son école à Paris

Ce fut très beau de voir l’engouement suscité par cette initiative ! Elle m’a par exemple partagé que les autres profs travaillaient en cachette à leur crèche avec leur classe pendant la récréation tellement ils étaient motivés et voulaient gagner. Les élèves étaient aussi surexcités !

Dans une période où on manque tellement d’espoir, je retiendrais de cette initiative essentiellement deux choses :
– L’attachement à la fête et à la magie de Noël qui fédère, motive et touche les cœurs ;
– La puissance de la création. Oui les jeunes sont capables de quitter les écrans et se trouvent beaucoup plus investis dans quelque chose de manuel qui les invite à créer, imaginer, …

Bravo à ma petite soeur chérie pour cette merveilleuse initiative d’espoir et de rassemblement dans un temps où on se sent particulièrement éloigné les uns des autres. Ce projet a apporté un souffle de Noël qui a traversé toute l’école !

Belle journée et bon temps de l’Avent !

Marie

Dessin à colorier

Evangile raconté en dessins

A découvrir sur le site Théobule: https://www.theobule.org/video/je-te-salue-marie/63

Pour les ados

La fraternité de Tibériade te propose des témoignages et un défi pour l’Avent. A suivre ici, chaque semaine: https://www.tiberiade.be/fr/activites/semeurs-devangile

Lectures du jour

Première lecture (2 S 7, 1-5.8b-12.14a.16)

Le roi David habitait enfin dans sa maison.
Le Seigneur lui avait accordé la tranquillité
en le délivrant de tous les ennemis qui l’entouraient.
Le roi dit alors au prophète Nathan :
« Regarde ! J’habite dans une maison de cèdre,
et l’arche de Dieu habite sous un abri de toile ! »
Nathan répondit au roi :
« Tout ce que tu as l’intention de faire,
fais-le, car le Seigneur est avec toi. »
Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan :
« Va dire à mon serviteur David :
Ainsi parle le Seigneur :
Est-ce toi qui me bâtiras une maison
pour que j’y habite ?
C’est moi qui t’ai pris au pâturage,
derrière le troupeau,
pour que tu sois le chef de mon peuple Israël.
J’ai été avec toi partout où tu es allé,
j’ai abattu devant toi tous tes ennemis.
Je t’ai fait un nom aussi grand
que celui des plus grands de la terre.
Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël,
je l’y planterai, il s’y établira
et ne tremblera plus,
et les méchants ne viendront plus l’humilier,
comme ils l’ont fait autrefois,
depuis le jour où j’ai institué des juges
pour conduire mon peuple Israël.
Oui, je t’ai accordé la tranquillité
en te délivrant de tous tes ennemis.
Le Seigneur t’annonce
qu’il te fera lui-même une maison.
Quand tes jours seront accomplis
et que tu reposeras auprès de tes pères,
je te susciterai dans ta descendance un successeur,
qui naîtra de toi,
et je rendrai stable sa royauté.
Moi, je serai pour lui un père ;
et lui sera pour moi un fils.
Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi,
ton trône sera stable pour toujours. »

Psaume (88 (89), 2-3, 4-5, 27.29)

R/ Ton amour, Seigneur, sans fin je le chante !

L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ;
ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge.
Je le dis : c’est un amour bâti pour toujours ;
ta fidélité est plus stable que les cieux.

« Avec mon élu, j’ai fait une alliance,
j’ai juré à David, mon serviteur :
J’établirai ta dynastie pour toujours,
je te bâtis un trône pour la suite des âges. »

« Il me dira : ‘Tu es mon Père,
mon Dieu, mon roc et mon salut !’
Sans fin je lui garderai mon amour,
mon alliance avec lui sera fidèle. »

Deuxième lecture (Rm 16, 25-27)

Frères,
à Celui qui peut vous rendre forts
selon mon Évangile qui proclame Jésus Christ :
révélation d’un mystère
gardé depuis toujours dans le silence,
mystère maintenant manifesté
au moyen des écrits prophétiques,
selon l’ordre du Dieu éternel,
mystère porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l’obéissance de la foi,
à Celui qui est le seul sage, Dieu, par Jésus Christ,
à lui la gloire pour les siècles. Amen.

Évangile (Lc 1, 26-38)

En ce temps-là,
l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu
dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille vierge,
accordée en mariage à un homme de la maison de David,
appelé Joseph ;
et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit :
« Je te salue, Comblée-de-grâce,
le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée,
et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors :
« Sois sans crainte, Marie,
car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ;
tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand,
il sera appelé Fils du Très-Haut ;
le Seigneur Dieu
lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob,
et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange :
« Comment cela va-t-il se faire,
puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit :
« L’Esprit Saint viendra sur toi,
et la puissance du Très-Haut
te prendra sous son ombre ;
c’est pourquoi celui qui va naître sera saint,
il sera appelé Fils de Dieu.
Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente,
a conçu, elle aussi, un fils
et en est à son sixième mois,
alors qu’on l’appelait la femme stérile.
Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors :
« Voici la servante du Seigneur ;
que tout m’advienne selon ta parole. »

Alors l’ange la quitta.