Catégories
Non classé

Le nouveau « Notre Père »…

Les évêques français ont décidé, durant leur Assemblée plénière à Lourdes (du 28 au 31 mars 2017), « l’entrée en vigueur de la nouvelle traduction du Notre Père dans toute forme de liturgie publique, le premier dimanche de l’Avent 2017 ». C’est ce qu’a indiqué, vendredi 31 mars, un communiqué de la Conférence des évêques de France (CEF).

Nouvelle version du Notre Père récitée à compter du 3 décembre 2017

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, [Jusqu’au 3 décembre 2017 : « Et ne nous soumets pas à la tentation »]
mais délivre-nous du Mal.

La nouvelle traduction francophone du Notre Père, – « ne nous laisse pas entrer en tentation », au lieu de « ne nous soumets pas à la tentation » –, était en fait actée depuis novembre 2013. Elle avait été décidée dans le cadre d’un chantier plus global, entamé il y a 17 ans par les conférences épiscopales francophones, qui ont travaillé sur une nouvelle traduction intégrale de la bible, pour son usage liturgique.

La version prononcée actuellement, qui évoluera donc le 3 décembre 2017, datait de 1966

Il ne restait donc plus qu’à acter la récitation orale du nouveau Notre Père, ce qui est maintenant chose faite. La version prononcée actuellement, qui évoluera donc le 3 décembre 2017, datait, elle, de 1966 et avait été adoptée de manière œcuménique par les Églises luthériennes et réformées de France ainsi que par l’Église orthodoxe.

En mai 2016, au terme de leur synode annuel, les membres de l’Église protestante unie de France (Epudf) ont de leur côté, recommandé à leurs paroisses, par soucis « œcuménique », d’utiliser la nouvelle version, « ne nous laisse pas entrer en tentation.»

 

Tiré : www.pelerin.com/A-la-une/Le-nouveau-Notre-Pere-sera-recite-des-le-3-decembre-2017

Catégories
Événements Non classé

Vidéo sur la joie du don…

Soeur Laetitia est une soeur de la communauté du Verbe de Vie!  Un Coeur qui écoute

A l’aube de cette année de la Miséricorde, Un coeur qui écoute reçoit cette semaine Soeur Laetitia dont le parcours étonnant illustre à merveille l’Amour inconditionnel de Dieu. Adolescente, la jeune Laetitia se sent mal aimée et entretient des rapports conflictuels avec sa famille. Elle s’enfonce alors dans une spirale auto-destructrice qui ne fait qu’accroître son sentiment de malaise, jusqu’au jour où elle accepte de participer à un rassemblement de jeunes organisé par la Communauté du Verbe de Vie, elle a alors 18 ans… Par désespoir, elle pousse un cri de révolte vers Dieu, et ce qu’elle ressent alors la marque à tout jamais : elle goûte à l’amour infini du Père. S’ensuit son entrée dans le Verbe de Vie puis le choix de la vie consacrée dont elle dit :  » La joie du don fait la joie de la vie consacrée « .

Diffusé le 04/01/2016 / Durée : 26 minutes sur le site Kto

Catégories
Événements Non classé

Le Verbe de Vie… communauté nouvelle en France mais aussi en Belgique et ailleurs dans le monde…

Extrait du site: http://www.leverbedevie.net

La Communauté du Verbe de Vie tire son nom et sa vocation de la première épître de Saint Jean (1 Jean 1, 1-4)

La Communauté du Verbe de Vie est une Communauté catholique qui fait partie des communautés nouvelles, nées en France dans la mouvance du Renouveau Charismatique après le Concile Vatican II.

Elle participe à la mission de l’Église, là où elle est implantée. A l’exemple de la première communauté chrétienne, elle désire vivre la radicalité de l’Évangile dans la docilité à l’Esprit-Saint.

Fondation et reconnaissance

« Cinq laïcs, deux couples, et une jeune femme célibataire portant l’appel à la vie consacrée, ont tout quitté pour commencer une vie communautaire au service de la Parole de Dieu. Ils furent particulièrement encouragés par leur évêque et accompagnés spirituellement par un prêtre de la Mission de France.

Réunis pour une retraite durant l’octave de Pâques 1986 au Foyer de Charité de Châteauneuf de Galaure, ils dirent “oui” ensemble dans la chambre de Marthe [Robin] pour l’œuvre à laquelle le Seigneur les appelait. Ils reçurent le nom de « Verbe de Vie » à partir de la première épître de Saint Jean (…) ».

Extrait de la Règle de Vie n° 3

Fondée le 17 février 1986, la Communauté du Verbe de Vie s’est établie en premier lieu à l’Abbaye d’Aubazine en Corrèze (jusqu’en juillet 2010).

Au fil des années la Communauté s’est agrandie, des membres se sont adjoints et d’autres fondations ont pu voir le jour… Nous sommes actuellement présents dans 9 lieux, sur 3 continents.

Les statuts canoniques définitifs de la Communauté ont été approuvés le 29 juillet 2007 par Monseigneur Bernard Charrier, Evêque de Tulle (en Corrèze). Au regard du droit de l’Église, la communauté du Verbe de Vie est reconnue comme « association privée de fidèles laïcs ».